Categories: Non classifié(e)

par admin

Partager

« Nous ne pourrons pas atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies dédiés à la santé si nous ne commençons pas à prendre soin des plus petits, des plus vulnérables, si la qualité des soins aux nouveau-nés et aux mères ne s’améliore pas »

C’est le message qui ressort du nouveau rapport « SURVIVE and THRIVE. Transformer les soins pour chaque nouveau-né petit et malade » publié par l’ OMS – Organisation mondiale de la santé – en collaboration avec l’ UNICEF et de nombreuses autres organisations de la société civile. La Fondation Chiesi fait également partie des auteurs du rapport .

Les données présentées dans le rapport nous indiquent que plus de 2,5 millions de nouveau-nés sont décédés en 2017 de causes évitables telles que la prématurité, les complications lors de l’accouchement, les infections et le manque de soins adéquats. Ceux qui survivent se retrouvent très souvent confrontés à des conditions de santé précaires et à des handicaps.

Le rapport nous dit que si nous voulons prendre soin de la santé des enfants de demain, nous devons prendre soin des soins essentiels des nouveau-nés d’aujourd’hui. Nous devons veiller à ce que chaque mère et chaque bébé aient accès à des services de qualité : avant, pendant et après l’accouchement. Nous devons nous assurer que le soignant a les compétences pour le faire. Il faut un changement culturel, la mortalité néonatale ne doit plus être considérée comme une fatalité. Pour ce faire, le rapport propose une stratégie possible pour atteindre pleinement l’objectif 3 des ODD.

Le rapport appelle à un engagement commun, un investissement pour améliorer la qualité des soins essentiels pour les nouveau-nés et les mères, un système de soins dans lequel la personne et les communautés sont au centre du système de santé (« people-centered care »). Un système dans lequel la famille est une partie essentielle du processus de soins, où l’engagement parental devient un outil crucial pour influencer les politiques et les programmes de santé infantile. Le rapport consacre également une place au rôle essentiel de la recherche scientifique. Une recherche locale, qui part des lieux où les problèmes sont générés pour arriver à des solutions efficaces. Enfin, le rôle de la collecte d’informations et de données, un autre outil essentiel pour développer des stratégies et des actions concrètes. Un rapport qui appelle à un engagement commun pour assurer un avenir prospère aux générations de demain.

La version étendue du rapport comprend également l’étude de cas sur le projet NEST – Neonatal Essential Technologies de la Fondation Chiesi, un projet qui répond parfaitement à cet appel.

Cliquez ici pour télécharger le rapport.

Partager sur les réseaux sociaux

Vous pourriez aussi être intéressé par

Voir tous
  • 11 novembre 2022

    Lire la suite >
  • 14 avril 2022

    Lire la suite >
  • 18 novembre 2022

    Lire la suite >
  • 20 octobre 2022

    Lire la suite >